La justice a rendu aujourd’hui sa décision en appel. En tant que sénateur, je ne la commenterai pas, dans le respect des valeurs de notre République et de la séparation des pouvoirs.

C’est une décision qui me rend malheureux car Hubert Falco est un homme pour qui j’ai beaucoup d’affection et qui a beaucoup fait pour notre ville.

C’est un épisode dont nous nous serions volontiers passés car l’essentiel est ailleurs, dans l’impulsion que notre ville de Toulon connaît depuis des décennies, dans la construction de l’avenir, dans la volonté de dynamiser notre territoire, en somme, dans le travail accompli.

Un travail qu’il faut saluer et un élan dans lequel il faut s’inscrire pour faire face aux défis qui nous attendent demain.

Ce travail, nous le devons à Hubert Falco, personne ne doit l’oublier. A nous de le faire fructifier et d’aller encore plus loin, pour continuer de construire résolument l’avenir de Toulon et de notre Métropole.